Epidémie de Calicivirus hypervirulent chez les chats (rien à voir avec le Coronavirus)

Monday 11 May 2020

Il y a actuellement une épidémie de Calicivirus hyper virulent, avec symptômes généralisés graves voire mortels qui sévit dans certaines cliniques, qui ont dû fermer temporairement leurs portes aux chats !


Une infection avec le Calicivirus normal, mondialement répandu, cause une maladie des voies respiratoires, bien connue sous le nom de coryza (rhume des chats)


Le mode de contamination peut être directe de chat à chat, mais aussi indirecte par des habits ou des surfaces contaminées. Attention, le personnel soignant vétérinaire représente un vecteur important dans la transmission. Ce virus est spécifique aux chats, les humains ne risquent rien !


L’excrétion se fait par la salive. Certains chats peuvent restent porteurs sains à vie.


Ce virus « normal » peut muter en une souche hypervirulente (VS-Calicivirus = virulent sytémique Calicivirus), surtout où beaucoup de chats sont confinés, comme les refuges, pensions, cliniques vétérinaires. D’autant plus en clinique, où les chats hospitalisés sont souvent affaiblis.


Ce virus est malheureusement hautement contagieux, et reste infectieux pendant 3 mois.


Le diagnostic se fait par frotti buccal ou conjonctival, que le vétérinaire envoie au labo du Tierspital de Zurich pour une recherche du virus (PCR)


Le vaccin courant fait aux chats contre le coryza ne protège pas contre cette souche virulente de la maladie.


Les symptômes sont: fièvre, anorexie, ulcérations bouche et langue, dermatite avec croûtes, œdème aux pattes.


Nous n’avons actuellement pas de cas annoncés ou connus dans la région d’Yverdon, mais restons très vigilants, c’est pourquoi nous prendrons les mesures nécessaires (une fois encore…) avant de consulter les chats qui présenteraient des symptômes suspicieux, et de les faire entrer dans notre cabinet !


Ce n’est pas la première épidémie de Calicivirus hypervirulent au cours de ces dernières années, mais ceci juste pour vous rendre attentifs aux mesures que l’on pourrait prendre en cas de suspicion, et vous remercier de votre compréhension.

Retour aux actualités